ORGANISATION‎ > ‎

Historique


1. HISTORIQUE

1.1. Les débuts et les assises : 1954 à 1965

C’est en 1954 que M. Bernard Giroux fait des démarches pour la fondation d’un Corps de cadets à La Malbaie. M. Giroux rencontre le directeur de l’école secondaire de La Malbaie, Frère Paul Gérard, pour lui parler de son projet de fonder un Corps de cadets.

Après maintes discussions et rencontres avec les autorités scolaires et religieuses, le projet est accepté. D’ores et déjà, les vendredis après-midi le Corps de cadets 1239 tient ses activités au sein de l’école secondaire de La Malbaie. C’est M. Bernard Giroux qui occupe le poste de chef instructeur, c’est-à-dire commandant de l’unité. Entretemps, des démarches sont entreprises auprès du Bureau des cadets du secteur Est du Québec et celui-ci confirme l’affiliation du Corps de cadets au Régiment du Saguenay en date du 1erseptembre 1955 et 70 jeunes se joindront au mouvement dès sa première année. 

Le Corps de cadets a connu une grande popularité puisque de 70 en 1955, le nombre de ses membres a rapidement augmenté, passant à 160 en 1958 et à 225 en 1963. C’est en novembre 1965 que l’appellation La Malbaie-Clermont fut désignée. Promu au rang de Major quelques années plus tard, Monsieur Giroux disait ceci dans la Revue souvenir du 50e anniversaire : 

« Je crois cependant essentiel de mentionner que le contexte des années 50 et 60 était très différent de celui du 3e millénaire et ce, en raison des changements majeurs survenus dans les domaines scolaires, sportifs et informatifs. »¹

En effet, les activités des cadets pendant ses premières années se déroulaient au sein même des écoles secondaires, tout l’après-midi du vendredi. Il n’y avait que des cadets masculins et l’inscription était obligatoire. Il n’en était pas autrement à La Malbaie et cette formule était très attrayante pour les jeunes. Mais en 1961, l’inscription est laissée libre aux étudiants.


1.2. 1965-1982 : Le vent dans les voiles

Le Major Bernard Giroux fut commandant et instructeur en chef du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont pendant ses dix premières années d’existence, c’est-à-dire de 1954 à 1965. Il fut remplacé par le Major Gilbert Bouchard et ce, jusqu’en 1982. Pendant 17 ans, Monsieur Bouchard en a vu passer des cadets à titre de commandant. Il y en a eu des activités diverses et des belles réalisations pendant toutes ces années. Pendant son « règne », le Major Bouchard soulignait l’arrivée des filles au milieu des années 70 :

« Toutefois, ce que je veux porter à votre attention, c’est l’arrivée des filles en 1974-1975 au sein de ce club sélect de garçons. La gent féminine a créé une nouvelle dynamique à l’intérieur de tout le groupe, cadets et officiers. Une période d’adaptation qui n’a apporté que des choses bénéfiques à l’intérieur de l’unité. Petit à petit, elles ont pris leur place, participant à toutes les activités avec les garçons. De belles amitiés se sont ainsi développées avec les années et quelques-unes y ont trouvé l’âme soeur. »¹

C’est en 1971 que la Ligue des cadets de l’Armée du Canada est créée.


1.3. 1982-1987

Au milieu des années 70, le Major Bouchard commence à préparer sa relève. Notons particulièrement l’arrivée de M. Gaston Lavoie comme instructeur civil en 1972, qui deviendra officier en 1974. Fort de ses expériences, Monsieur Lavoie prendra la relève du commandement du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont de 1982 à 1987. Laissons parler lui-même le Major Gaston Lavoie sur ses années à titre de commandant :

« En 1982, le premier comité civil est formé avec Monsieur Raymond Grosjean. C’est aussi cette année-là que le Club Optimiste devenait le répondant du Corps de cadets avec la collaboration de Monsieur Raymond- Marie Hudon. » ¹

« En 1983, le Corps de cadets 1101 de Baie Saint-Paul redémarra avec un peloton qui s’est entraîné à La Malbaie durant un an. Monsieur René Amyot fut l’instigateur de cette initiative. » ¹

« En 1984, le Corps de cadets aménage dans le sous-sol de la Polyvalente du Plateau. C’est aussi cette année-là qu’ont lieu les fêtes du 30e anniversaire. Monsieur Gilbert Bouchard devient le premier commandant du Corps de cadets 1101 de Baie Saint-Paul. La même année, il y a renouvellement et achat des trophées annuels et confection des armes en bois pour l’exercice élémentaire par Monsieur Adrien Gauthier. » ¹

« En 1985 a lieu le changement d’affiliation du Régiment du Saguenay vers le 55e Bataillon des Services du Canada à St-Malo avec le Lieutenant-Colonel Masson, Commandant à cette époque. »¹


1.4. 1987-2000

En 1987, Monsieur Julien Lavoie remplace son frère le Major Gaston Lavoie à titre de commandant du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont. Joignant ce mouvement à titre de cadet en 1974, il devient instructeur en 1979 et s’implique à fond dans son nouvel engagement, l’amenant à prendre le commandement pendant quatre ans, de 1987 à 1990. Laissons Monsieur Julien Lavoie nous parler des bienfaits du mouvement :

« J’ai été conquis par ce merveilleux mouvement, toujours prêt à servir les autres, qui nous permet de vivre plein de belles aventures, qui nous fait prendre conscience de l’importance d’une vie d’adolescent remplie de moments magiques et qui permet à tous et chacun d’aller plus loin dans son cheminement personnel et social (…) d’aller plus loin, d’atteindre mes limites et même de les dépasser. » ¹

En 1990, le Capitaine Yvan Rochette prend la relève du commandement jusqu’en 1992, suivi du Capitaine Raynald Royer, de 1992 à 1995. En 1995, c’est autour du Capitaine Jean-Gilles Maltais de prendre les rennes du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont. Voici ce que Monsieur Maltais nous dit de son expérience au sein du mouvement :

« Un jour un instructeur et un officier du Corps de cadets me demanda mon intérêt et surtout ma disponibilité pour donner de mon temps auprès de jeunes fougueux et avides de savoir. Rien ne laissait présager que cet organisme deviendrait une obsession. » ¹

« Une expérience acquise auprès de ce dernier est sans nul doute très enrichissante et se répercute dans la vie de tous les jours et ce, jusqu’à la fin de notre vie. Que de merveilleux moments passés au fil des années et désormais remisés dans la catégorie souvenirs du passé. Il y eut de très belles cérémonies et certaines furent plus mémorables que d’autres. Entre autres, celle où le Colonel Bastien, commandant de la force de Bagotville, de passage à l’unité pour remettre un trophée, fut un point marquant et nous avons rencontré un homme rempli de simplicité et de sagesse. Ce qui m’a permis de réaliser un rêve d’enfance : faire un vol d’entraînement à bord d’un CF-18 (le 13 mai 1977) dont je ne suis pas prêt d’oublier. » ¹


1.5. L’an 2000 et suivants

Le Capitaine Jean-Gilles Maltais fut commandant jusqu’à l’an 2000 et ce nouveau millénaire accueillit une première femme comme commandant en la personne du Capitaine Marie-Josée Tremblay. La première année de son commandement, la Capitaine Tremblay disait aux cadettes et cadets :

« Vous êtes d’une espèce rare et, je l’espère, qui n’est pas en voie de disparition… » ¹

Comme si Capitaine Tremblay avait vu dans l’avenir…

Au début des années 2000, le Corps de cadets comptaient environ 80 jeunes.

Mais peu à peu le nombre de cadets s’est amenuisé, baissant à 60, 50, 40. Il faut dire que les années 2000 sont très difficiles pour les cadets de Charlevoix. Le recrutement est de plus en plus difficile. Mais, la Capitaine Tremblay a navigué à travers ces difficultés avec brio et elle n’a jamais ménagé son implication, ni son temps. Elle a su s’entourer d’une équipe d’officiers et d’instructeurs civils formidables. D’ailleurs, écoutons ce qu’elle en dit elle-même :

« Merci à mon équipe d’officiers et d’instructeurs civils qui se sont démenés afin d’offrir aux jeunes des activités diversifiées et de qualité. (…) Nous avons connu nos hauts et nos bas au cours de ces années, nous avons survécu grâce à nos efforts, notre ténacité et notre courage. Nous pouvons marcher la tête haute et être fiers de ce que nous sommes, croire en nous, à nos anciens et à ceux et celles qui viennent joindre nos rangs. » ¹

Parlons donc un peu des instructeurs civils du début des années 2000 : Dominique Bergeron, Gisèle Jean, Louis-Marie Lajoie, Marie-Ève Lévesque, et Sophie Barry. Ils ont donné généreusement leur temps à tous les cadets pendant plusieurs années. Également, n’oublions pas la présence essentielle des officiers et sous-officiers qui se sont succédés, comme le disait si bien Éric Robitaille, Adjudant-chef lors du 50e anniversaire :

« La fonction de sous-officier demande beaucoup de travail et de temps.(…) Leur énorme travail et leur énergie assurent depuis des années la continuité du Corps de cadets. » ¹

Nous rendons hommage ici aux sous-officiers (Sergent Major Régimentaire et Sergent Major de Compagnie) des années 2000 : Simon Thivierge, Pierre Thivierge, Éric Robitaille, Steeve Girard, Louis-Charles René, Stéphanie Bergeron, Élise René, Nicolas Thivierge, Clara Véga ainsi que tous ceux qui furent également présents et qui ont laissé leur trace au Corps de cadets 1239.

Le Comité civil à cette époque était limité en nombre mais immense en qualité : Madame Liliane Dallaire et Monsieur Claude Lévesque ont donné du temps si généreusement pendant plusieurs années, assumant à eux seuls la responsabilité du comité de soutien du Corps de cadets. Sans eux, les difficultés rencontrées par le Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont auraient probablement été insurmontables.


1.6. 2007 : Année charnière

Le cérémonial de mai 2007 compte à peine 20 jeunes cadets. Et ce n’est pas faute d’essayer ! Le Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont est donc mis sous probation par le l'Unité Régionale de Soutien aux Cadets (URSC-Est). À l’automne 2007, un nouveau commandant par intérim est nommé par le Détachement en la personne du Major Réal Girard. Celui-ci est délégué de Québec pour essayer de restructurer le Corps de cadets qui s’essouffle.

À l’automne, une assemblée générale des parents a lieu : le 26 octobre 2007.

Le Major Girard est présent et en préside l’assemblée. Il explique la situation à tous les parents et sollicite le bénévolat de ceux-ci pour créer un Comité de soutien au Corps de cadets. Plusieurs parents s’y joignent et un comité s’instaure pour l’année 2007-2008 comptant 7 personnes : Mme Geneviève Dion, Présidente; Mme Monique Gravel, Vice-présidente; Mme Lise Bellavance, secrétaire; M. Roger Madore, trésorier; M. Patrice Harvey, directeur; Mme Christine Sirois, directrice; et Mme Christiane Simard, directrice.

Une grande campagne de recrutement est lancée, il faut un minimum de 30 cadets au prochain cérémonial pour que se lève la probation et que le Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont trouve un nouveau commandant et des instructeurs civils prêts à s’investir auprès des jeunes dans les années à venir. Comme instructeurs civils, viennent s’ajouter à Mmes Lévesque et Mmes Barry, Louis Murray et David Lavoie. Le Comité de soutien lève une campagne de financement et soutient adéquatement l’équipe des officiers et instructeurs civils. Peu à peu les jeunes s’ajoutent et les activités commencent. L’année se passe bien, le cérémonial se termine avec le nombre requis et le Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont reçoit à l’été 2008 la levée de sa probation au grand plaisir de tous.


1.7. 2008 et suivantes

L’automne 2008 accueille une nouvelle année. L’Élève-officier David Lavoie fut nommé commandant-adjoint du Corps de cadets 1239 et la restructuration d’une toute nouvelle équipe dynamique entoure le Major Réal Girard ; commandant intérimaire. L’équipe des instructeurs civils est composée de : Alexandre Gauthier-Maltais, Nicolas Thivierge, Monique Gravel et Suzy Latreille. L’objectif premier de cette équipe est de faire renaître un Corps de cadets sans précédent. C’est le défi à relever au nom de notre jeunesse dans Charlevoix.


1.8. Janvier 2010 et l’avenir

Les objectifs ayant été atteint, c’est au mois de janvier 2010 que le Major Réal Girard, commandant intérimaire, termine son mandat. Le Capitaine Érick Tremblay prendra la relève du commandement du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont. Avec la venue de la mise à jour du programme des cadets, le nouveau commandant et l’équipe du personnel, avec la collaboration du comité de soutien, continuerons à travailler avec constance et avec acharnement afin d’offrir aux cadets de Charlevoix une expérience inoubliable.

¹Chaque citation de commandant est tirée de la Revue souvenir du 50e Anniversaire du Corps de cadets 1239 La Malbaie-Clermont, célébré en 2004.



2. NOS BÂTISSEURS

1954 à 1965 : Major Bernard Giroux

1965 à 1982 : Major Gilbert Bouchard

1982 à 1987 : Major Gaston Lavoie

1987 à 1990 : Capitaine Julien Lavoie

1990 à 1992 : Capitaine Yvan Rochette

1992 à 1995 : Capitaine Raynald Royer

1995 à 2000 : Capitaine Jean-Gilles Maltais

2000 à 2007 : Capitaine Marie-Josée Tremblay

2007 à 2010 : Major Réal Girard

2010 à 2015 : Capitaine Érick Tremblay 

2015 à Aujourd’hui : Capitaine Nicolas Thivierge